Auto-entrepreneurs, ne vous trompez pas de RSI !

Trompés par un sigle homonyme, plusieurs auto-entrepreneurs ont, ces derniers mois, versé par erreur une cotisation à plusieurs sociétés qu’ils ont prises pour leur caisse de recouvrement !

Attention aux homonymes, ils sont parfois vicieux !
Le régime social des indépendants (RSI) appelle à la vigilance ses entrepreneurs affiliés à propos d’un sigle homonyme qui circule sur le net et dans les boîtes à lettres.
Il s’agit de RSI (Répertoire des Sociétés et des Indépendants) et de SRI (Société de Référencement sur Internet), deux sociétés – tout à fait honnêtes au demeurant – qui proposent d’enregistrer les nouvelles entreprises dans un annuaire référencé sur la toile.
Le problème c’est que plusieurs auto-entrepreneurs se sont faits bernés et, suite à la réception d’un courrier frappé du sigle RSI ou SRI demandant une adhésion payante au répertoire, ont envoyé par erreur ce qu’ils pensaient être un appel à cotisations aux deux sociétés « homonymes » du RSI.

2. Recours juridique ?

Afin que les choses soient claires,  rappelons que le sigle du Régime social des Indépendants (RSI) est de couleur bleue (voir photo) et qu’il est surmonté d’un logo vert représentant deux lignes, dont l’une de forme arrondie, flanquées d’un point de la même couleur.

De leur côté, les deux sociétés plaident leur bonne foi et soulignent que leur nom intégral figure sur chacun de leurs documents.

De son côté, le régime social des Indépendants, qui les soupçonnent d’abuser de la crédulité d’entrepreneurs encore peu aux faits des subtilités administratives pour s’attirer de nouveaux clients, n’exclue pas de déposer un recours juridique pour mettre fin à l’imbroglio.

Post author