Exemple de publireportage

Contrairement à un article de presse, un publireportage est rédigé à la demande expresse d’une entreprise qui peut facturer la prestation.

Questions récurrentes, style d’écriture publicitaire, droit de relecture, facturation…voilà la B.A-BA du publi-reportage.

Si ce type d’exercice est souvent réalisé par un journaliste (professionnel ou pigiste), sa finalité diffère d’un article de presse classique : la publicité prime sur l’information.
L’interview réalisée en amont n’a rien d’un face à face rythmé par des questions qui fâchent et un inventaire de petites phrases : celles-ci sont laissées de côté au profit d’un type d’échange qui place le « journaliste » (ou rédacteur) en face d’un client qu’il doit satisfaire.
Il aura donc préalablement préparé ses questions, d’autant que, bien souvent, le thème qu’il aura à traiter lui a été imposé par son interlocuteur.

2. Conseils

Le texte s’écarte donc d’une démarche journalistique classique, même si la plupart des règles d’écriture attachée à la profession s’appliquer : clarté, limpidité, objectivité, simplicité, vivacité.

De préférence, le journaliste devra mettre en exergue des informations neuves, voire insolites liées au sujet qu’il traite (rénovation d’un magasin, distribution de médailles du travail, lancement d’un nouveau produit ou concept etc…).

L’accroche n’est pas à négligée ni la chute qui doit être percutante. Le titre doit transmettre une information mais avec un caractère publicitaire.

Les données techniques sont une caractéristique du publireportage : adresse du magasin ou de l’entreprise, son numéro de téléphone et de fax, son adresse e-mail, ses heures d’ouverture et de fermeture etc…

Post author