Pourquoi les vendeurs n’inspirent pas confiance

Une étude réalisée par Mediaprism pour « 60 millions de consommateurs » révèle l’extrême prudence dont font preuve les français envers les techniques marketing utilisées par les sites marchands, et même les vendeurs en magasin.

La méfiance des consommateurs à l’égard des bonimenteurs de supermarchés ne date pas d’hier. Mais un sondage réalisé par Mediaprisme pour le magazine « 60 millions de consommateurs » révèle l’ampleur du phénomène : plus de 60% des personnes interrogés affirment ne pas prendre au pied de la lettre l’argumentaire employé par les vendeurs, jugeant leur discours commercial peu fiable et peu digne de confiance.

Les agents immobiliers dans le collimateur

82% des sondés estiment, par exemple, être influencés dans le choix d’un produit qui ne correspond pas forcément à leurs attentes initiales. 64% disent avoir été piégés par une fausse promotion, après s’être aperçus qu’un même produit était moins cher ailleurs. 92% sont persuadés d’être victimes des obsolescences programmées, terme qui désigne la technique consistant, pour les fabricants, à réduire volontairement la durée de vie de certaines marchandises afin d’en accélérer le processus de renouvellement et donc d’augmenter le volume des ventes.

Malgré ses avantages, l’outil internet continue de cristalliser les craintes des consommateurs : 55% d’entre eux jugent qu’il s’agit d’un « guide efficace » grâce aux avis qu’il fournit et aux possibilités qu’il offre en matière de comparateur de prix. 45% pensent, au contraire, que ce type de support est dangereux.

83% des sondés disent faire preuve de prudence face aux techniques de vente d’un agent immobilier. 78% citent les assureurs, 74% les opérateurs téléphoniques et 72% les banquiers.
Selon le magazine 60 millions de consommateurs, ces défiances dénoncent en en fait « l’envoi de factures incompréhensibles, avec des dépassements de forfaits, des taxes, des frais cachés, et les difficultés de joindre ces entreprises en cas de problème ou pour résilier son abonnement ».

Post author